Menu Principal
Nous Contacter
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Remember me



Lost Password?

Register now!

La personne qui fait une erreur et retourne à Salafiya

Publié par Anonymous le 01/09/2002 15:34:21 (11818 lectures) Articles du même auteur


La personne qui fait une erreur


et retourne à la Salafiya
Shaikh Ahmad Bazmul


 


Question : Shaikh, j'ai une question concernant un homme qui a étudié avec les gens de l'innovation, dans une Université Islamique ou Collège avec les gens de l'innovation (Bid'a) ou du sectarisme (Hizbiya). Puis, après cela il s'est repenti à Allah et il a abjuré de cette innovation et est devenu un homme de la Sunna et un Salafi. Puis, il a commencé à appeler au Manhaj Salafi. Et lorsqu’il a été exposé (aux gens) qu'il y a des années ou il y a longtemps il était parmi les gens de l'innovation et qu'il avait étudié parmi eux, les gens ont commencé à parler sur lui et dire qu'il avait quelque chose de la Hizbiya chez lui et ainsi de suite, mais ils n'ont pas de preuve pour cela. Et cet homme appelle ouvertement les gens au Manhaj Salafi et il apprend aux gens des livres d'Ahl Sunna. Et après qu'il se soit assis avec les gens de l'innovation, il a voyagé en Arabie Saoudite et s’est assis avec des savants comme Salih Al-Fawzan, Shaikh ' Abdul-'Aziz Aal As-Shaikh, le Mufti (d'Arabie Saoudite), 'Abdus-Salam Burjis et Shaikh Salih Aal As-Shaikh et un certain nombre des gens de science dans le Royaume. Après tout cela il est retourné en Amérique appelant à la Salafiya. Donc, devons-nous prendre de lui ce sur quoi il est maintenant ou devons-nous parler et avertir les gens contre lui parce qu’il était précédemment des gens de l'innovation ?



Réponse de Shaikh Ahmad : Nous disons premièrement, nous disons à ces gens qui parlent sur cet homme parce qu'il était avec les gens de l'innovation et ils lui attribuent certaines choses, comme Al-Hizbiya, par exemple, nous leur disons ... si un mécréant accepte l’islam, (le Shaikh se répète) un mécréant accepte l’islam et devient bon dans son islam, apprend et appelle à Allah, prenez-vous la science de lui ou avertissez-vous contre lui parce qu'il était avec les mécréants ? La réponse sans doute est que s'il apprend (la religion) et devient bon dans son islam (c'est-à-dire en le pratiquant bien) et que les gens de science témoignent pour lui qu'il a quelque connaissance, alors nous profitons de lui. De même l'homme qui était avec les gens de l'innovation et qui a arrêté de s’asseoir avec eux et s'attribue au Manhaj Salafi et y appelle, cet homme nous prenons la science de lui. Parce que beaucoup des gens d'innovation, quand ils se sont repentis et sont retourné à la vérité, les Salaf ont pris (la science) d'eux. Beaucoup des gens d'innovation, quand ils se sont repentis et sont retournés à la vérité, les Salaf prenaient d'eux (il l'a répété de nouveau) et ils les ont aimés et les ont mentionnés dans leurs livres et ils ont transmis leurs paroles et ils les ont défendus. Ainsi si une personne se repent de l'innovation et ses gens, c'est quelque chose qui contient une abondance de bien. Il est obligatoire pour nous de pas le rejeter, (il se répète) nous ne devons PAS le rejeter. Ceci est la première chose.


 


La deuxième chose est que cet homme qui était avec les gens de l'innovation,  termine en étant avec les Salafis, nous disons que son attribution au Manhaj Salafi et son appel au Manhaj Salafi, doit être accepté de lui. Et s’il apparaît quelque chose d’évident dans ses paroles ou actions qui soient en accord avec l'innovation et la Hizbiya, alors - si cela devient apparemment clair, comme si on voit quelque chose de lui ou qu’on rapporte une de ses actions (qu'il a commis), qu'il appelle à l'innovation ou à la Hizbiya - alors avec ceci nous avertissons contre lui. Cependant, (si cela est fait) avec de simples paroles sans aucune preuve, cela n'est pas permis (c'est-à-dire de parler sur lui dans ce cas). Ce n'est pas permis. Il est obligatoire à la personne (qui parle sur un tel homme) de craindre Allah, le Puissant et Majestueux. Il ne doit pas avertir les gens à moins qu'il n'y ait quelque preuve qui montre que cet homme appelle à l'innovation ou à la Hizbiya. Ainsi s'il y a quelque chose qui semble être incorrect et qu’une personne est un étudiant en science, c’est à dire une personne qui reconnaît ces questions (c'est-à-dire les déviances ou les erreurs) est un étudiant en science, alors il doit aller chez un savant et dire : « Que pensez-vous de quelqu'un qui fait ceci et ceci ? » Et le savant clarifiera pour lui si c'est une innovation ou pas, ou si c'est parmi la Hizbiya ou pas. Parce que certaines personnes pensent que certaines choses sont de la  Hizbiya et elles ne sont pas vraiment de la Hizbiya et ils pensent que certaines choses sont des innovations et ce ne sont pas vraiment des innovations. Ainsi, il faut revenir aux savants pour ce type de questions, qui est le Manhaj (la méthodologie) des Salaf. Revenir aux savants pour ce type d’affaires, qui est la méthodologie des Salaf. Ainsi si vous dites : « quelle est la preuve pour cela ? » Nous disons à cela qu'il est rapporté dans le Sahih Muslim que deux hommes sont venus à Ibn 'Umar (radhiallahu 'anhuma) et l’ont interrogé à propos de quelqu'un qui dit, ou plutôt quelqu'un qui parle (niant) sur le Qadr (le Décret d'Allah). Donc ils étaient incertains sur ce type d'homme, Ibn 'Umar (radhiallahu 'anhuma) leur a clarifiés que c'est une innovation. Et de même l’imam Ahmad; la personne qui interroge avait l'habitude de venir à lui et dire : « ô imam, quel est votre avis ou que dites-vous concernant quelqu'un qui dit ceci et ceci ? » Parfois il disait : « C’est un hérétique », ou « Cette personne est un innovateur », ou parfois il disait, « Il n'y a aucun mal en cela. » Donc, la méthodologie des Salaf est d’attribuer ces questions aux savants. Aussi, la méthodologie des Salaf est d’accepter les paroles des savants dans le Jarh wa Ta'dil (la science de la critique et de l’éloge), (il répète) l'acceptation des paroles des savants dans le Jarh wa Ta'dil. Cela signifie que l'on connaît certaines personnes aujourd'hui ou certains des petits Salafis– malheureusement - si un savant que l'on connaît pour sa science et sa piété et pour sa science du Jarh wa Ta'dil et que les savants le témoignent pour lui, s'il réplique à certaines personnes, quelques étudiants en science rejettent la parole de ce savant sans aucune preuve. Ils ne l'acceptent pas, en raison du Tahazzub (fanatisme partisan et partialité), donc ils tombent dans la Hizbiya. Donc soyez prudent sur ces deux choses. Est-ce clair ?





Abu Sumaya : Oui, c'est clair.




 
Article tiré du site assalafi.com


Source : Cassette enregistrée avec le Shaikh au Masjid As-Salaf-Salih, mardi après-midi le 15 octobre 2002. Disponible au Masjid As-Salaf-Salih.


Traduit par Abu Sumaya


Traduit en français par les salafis de l’Est

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Autres articles
16/07/2013 07:11:02 - la science de la relation à Allah
18/01/2013 08:29:18 - les implications de l'espoir
26/03/2012 19:46:59 - à qui la faute?
26/02/2012 09:26:44 - qui casse paie?
15/02/2012 19:05:33 - la sincérité envers Allah
01/10/2011 11:11:21 - la garde de l'enfant
11/09/2011 07:50:00 - il ne veut pas divorcer
27/03/2011 08:05:03 - halal
19/02/2011 13:24:37 - les preuves intellectuelles
23/01/2011 06:42:45 - le prédicateur sage
13/01/2011 18:58:53 - le fondement de Ahl As-Sunnah
31/12/2010 12:19:36 - l'islam est la sunna
13/12/2010 07:44:28 - les faux prophètes
02/12/2010 11:46:44 - remède contre les doutes
26/11/2010 05:26:13 - cacher ses sentiments
20/11/2010 05:22:54 - plaisirs et désappointements
11/06/2010 15:22:45 - Ibn Al-Jawzî
22/05/2010 12:53:17 - les mérites de la mémorisation du Coran
18/04/2010 12:04:41 - la profusion du mal
12/04/2010 14:20:15 - entre la science et l'acte
Recherche
Top News