Menu Principal
Nous Contacter
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Remember me



Lost Password?

Register now!

Comment faire At-Tayammum

Publié par Anonymous le 01/09/2002 17:34:21 (36889 lectures) Articles du même auteur


Comment faire At-Tayammum


Shaikh 'Abdullah ibn Salih Al-'Ubaylan


 


 


At-Tayammum est fait comme substitution à l'eau. La preuve est la parole d'Allah : « et si vous ne trouvez pas d’eau, alors faites at-tayammum avec de la terre, passez-en sur vos visages et vos mains » [Sourate Al-Ma'ida : 6] Et aussi la parole du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam): « On a fait pour moi de la terre un masjid (lieu de prière) et un moyen de purification. » [Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]


 


At-Tayammum est permis dans deux situations :


1.      Quand on ne trouve pas d’eau


2. Quand on n'est pas capable de l’utiliser (l’eau) en raison de la maladie et cetera.


 


 


At-Tayammum peut être exécuté pour les deux types d'impuretés rituelles (hadath) :


1.      Impureté mineure comme l’urine et les selles


2. Impureté majeure comme les rapports sexuels ou l’éjaculation.


 


Il est permis de faire At-Tayammum avec tout ce qui est trouvé sur terre, comme le sable, la poussière (c’est à dire ce qui est sale) ou tout autre type de terre. Ceci, même si la terre est de la terre lisse et qu’on y trouve aucun grain de sable ou de poussière, il est permis de faire At-Tayammum avec.


 


La preuve est ce qui a été rapporté par Jabir (radiallahu 'anhu) que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « On a fait pour moi de la terre un masjid (lieu de prière) et un moyen de purification. Donc, n'importe quel homme de ma Umma (la nation) à qui vient l’heure de la prière, qu’il prie, car il a son lieu de prière et son moyen de purification avec lui. Ainsi, si vient le temps de prière et qu’il est sur une terre dans laquelle il y a du sable ou si vient le temps de prière et qu’il est sur une terre lisse, alors dans cette situation, on lui ordonne de faire At-Tayammum avec cette terre. » [Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]


 


Cette personne peut prier ce qu'elle souhaite parmi les prières avec ce Tayammum, que la prière soit obligatoire ou surérogatoire. Ceci parce que la règle du Tayammum est la même que celle de l'eau. Ainsi, tout ce qui annule ses ablutions (par l’eau) annule et rend nul son Tayammum. Cependant, si on trouve de l'eau (et qu’on a fait At-Tayammum), quelque chose de supplémentaire est exigée. Ainsi, si l'eau est disponible, il devient obligatoire à cette personne de faire les ablutions avec cela même si son Tayammum n'a pas été annulé par une des choses qui annulent les ablutions.


 


Ceci est basé sur le hadith d'Abû Huraira (radiallahu 'anhu) qui dit : « Le messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : ' la terre est un moyen de purification pour le musulman même s'il ne trouve pas d'eau pendant dix ans. Mais s'il trouve de l'eau, alors il doit craindre Allah et laisser sa peau la toucher. » Ce hadith a été rapporté par Al-Bazar et il a un témoin de soutien d'après une narration semblable d'Abû Dhar (radiallahu 'anhu). Cependant, il ne doit pas recommencer les prières exécutées avec At-Tayammum.


 


La description du Tayammum, est qu'il faut d'abord avoir l’intention d’après le hadith : « en vérité, les actions ne valent que par leurs intentions. » Et ensuite il doit mentionner le nom d'Allah (Bismillah). Puis, il doit frapper la terre de ses deux mains une fois et essuyer ensuite la paume et le dos de chaque main et son visage. Ceci est basé sur le hadith de 'Amar ibn Yasir qui dit : « Il (c'est-à-dire le messager d'Allah) a frappé une fois la terre et a ensuite essuyé sa paume gauche sur sa paume droite, le dos de ses mains et son visage. » [rapporté par Al-Bukhari et Muslim] [1]


 


 


Note du traducteur :


 


[1] D’autres savants soutiennent qu’il faut d’abord commencer par le visage pour suivre l’ordre d’Allah dans le verset (voir le tafsir de shaikh Sa’di). Wallahu ‘alam.


 


 


Article tiré du site al-manhaj.com


Source : Son livre As-Salat qui est une transcription d'un cours qu’il a donné (pg. 26-28)


Traducteur : Abu maryam


Traduit en français par les salafis del’Est


 

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Autres articles
16/07/2013 09:11:02 - la science de la relation à Allah
18/01/2013 09:29:18 - les implications de l'espoir
26/03/2012 21:46:59 - à qui la faute?
26/02/2012 10:26:44 - qui casse paie?
15/02/2012 20:05:33 - la sincérité envers Allah
01/10/2011 13:11:21 - la garde de l'enfant
11/09/2011 09:50:00 - il ne veut pas divorcer
27/03/2011 10:05:03 - halal
19/02/2011 14:24:37 - les preuves intellectuelles
23/01/2011 07:42:45 - le prédicateur sage
13/01/2011 19:58:53 - le fondement de Ahl As-Sunnah
31/12/2010 13:19:36 - l'islam est la sunna
13/12/2010 08:44:28 - les faux prophètes
02/12/2010 12:46:44 - remède contre les doutes
26/11/2010 06:26:13 - cacher ses sentiments
20/11/2010 06:22:54 - plaisirs et désappointements
11/06/2010 17:22:45 - Ibn Al-Jawzî
22/05/2010 14:53:17 - les mérites de la mémorisation du Coran
18/04/2010 14:04:41 - la profusion du mal
12/04/2010 16:20:15 - entre la science et l'acte
Recherche
Top News